Lunettes connectées : quand les lunetiers s'y mettent !

Après les start-ups comme Optinvent et les géants comme Snapchat, c’est au tour des lunetiers de se saisir du concept des lunettes connectées. Atol, Optic 2000 et même Oakley : zoom sur trois professionnels de l’optique qui ont su détecter la tendance au bon moment. 

 

 

Nous avons déjà présenté sur ce blog le concept des lunettes connectées. Munies d’une caméra haute-définition, d’un micro, d’un récepteur audio et d’un mini écran dirigé par commande vocale. elles permettent de filmer directement ce que l’on voit, mais aussi souvent d’afficher des informations sur nos verres, par dessus les images réelles de notre champ de vision.

Atol : la géolocalisation et l’assistance aux séniors

Parmi les professionnels de l’optique qui se sont saisis de cette tendance en plein essor, on trouve Atol. En effet, le lunetier a déjà lancé deux modèles de lunettes connectées ces dernières années :

  • Téou (2015) : des lunettes connectées géolocalisables. Le concept ? Permettre au porteur de retrouver sa monture, où qu’elle soit. Pour cela, il lui suffit de télécharger l’application mobile dédiée, qui est reliée à une puce électronique, implantée dans l’une des branches des lunettes. A noter également pour les têtes en l’air : le système permet aussi de retrouver son smartphone, en pressant la branche des lunettes avec ses doigts !

 

lunettes connectées

  • Senior Care (2018) : des lunettes intelligentes, destinées aux seniors isolés et fragiles, et élaborées en partenariat avec un leader de l’assistance aux personnes âgées. On en sait encore peu sur ce nouveau concept, qui devrait voir le jour en septembre 2018. Ce qu’on connaît en revanche, c’est son objectif principal : réduire au maximum les chutes et les accidents de la vie quotidienne, malheureusement très fréquents chez les séniors.

 

Optic 2000 : lutter contre l’endormissement au volant

Le positionnement est différent pour le lunetier Optic 2000, qui a choisi de se saisir d’une problématique de santé, trop souvent négligée par les automobilistes : l’endormissement au volant. Pour cela, il s’est associé avec la start-up Ellcie-Healthy, à l’origine de ce projet innovant. Comment ça marche ? Les lunettes alertent le conducteur dès ses premiers signes d’endormissement, soit par le clignotement de LED rouges, soit par une vibration de leur monture, soit, lorsqu’elles sont reliées à un smartphone, par une sonnerie spéciale. L’idée est donc d’empêcher le conducteur de s’endormir, en l’alertant le plus vite possible, afin qu’il puisse passer le volant à un passager, ou au moins, se ranger sur le bas côté pour faire une sieste. Le produit devrait arriver en magasin au début de l’année 2018 !

lunettes connectées

 

Oakley : au service des sportifs

Quand au lunetier Oakley, c’est aux sportifs qu’il continue de s’adresser avec son concept de montures intelligentes, sorties en 2013. La cible est même encore plus spécifique, puisqu’il s’agit d’un modèle pour les amateurs de glisse en montagne, baptisé Airwave Goggle. En plus de filtrer les rayons ultra-violets, ces lunettes connectées permettent d’enregistrer des informations au sujet des parcours de glisse, mais aussi d’écouter de la musique et même de passer des appels.

Depuis, Oakley a également sorti un modèle plus élaboré, le Radar pace, en collaboration avec Intel et Luxottica. Sa particularité ? Il peut enregistrer les performances des sportifs et les coacher en temps réel.

Avec l’essor de ces technologies, de nouveaux modèles devraient encore voir le jour en 2018 ! 😉