Eyes-Road - Une autre vision de l'EDI > Dossier > DOSSIER Opticien du Sport : une vocation !

DOSSIER Opticien du Sport : une vocation !

Temps de lecture : 4 minutes

opticien-du-sport

 

Le sport prend de plus en plus de place dans nos vies. Et pour cause, ses bienfaits ne sont plus à prouver. En dehors de l’aspect physique et physiologique, il représente des valeurs d’entraide et de bienveillance, de confiance en soi, de sérénité et de bien-être. Il est aussi un secteur d’innovation et fait partie des marchés les plus attractifs, tant au niveau de l’offre que de la demande. C’est pour tout ces raisons que devenir opticien du sport va bien au-delà de l’association entre la pratique et la vente de monture. C’est avant tout une vocation !

 

Le sport, un marché prometteur

 

En France, une personne sur deux pratique un sport, à petite dose ou de façon intense. Lors de cette pratique, 80% des informations que le cerveau traite passent par la vision. Pourtant, au moment où un sportif choisit son équipement, il ne va pas naturellement se tourner vers l’optique. On considère cependant qu’il faut la bonne paire de chaussures, adaptée au terrain que l’on utilise. Idem pour la tenue, selon les caractéristiques du sport pratiqué.

 

Le constat est identique pour l’optique. Il existe autant de sports que de possibilités de les pratiquer. Les terrains sont divers : eaux, bitume, sable, pelouse, terre battue…Ils se pratiquent à l’intérieur comme à l’extérieur. Les yeux sont donc soumis aux intempéries, obstacles, lumières artificielles ou naturelles…

 

 

Devenir opticien du sport, c’est prendre en compte toutes les composantes de la pratique sportive. Ainsi, pour des activités en plein air, il convient de protéger ses yeux :

  • Du vent et des intempéries
  • Des chocs
  • De la poussière
  • Des rayons UV
  • Des changements de luminosité

La pratique en eau libre ou en piscine nécessite de faire attention :

  • Au chlore
  • À la pression
  • Au sel marin et embruns

Les sports en montagne ont aussi leur spécificité : la réverbération de la neige, la vitesse, les rayons UV…Tout comme les activités en salle (forte transpiration, lumière artificielle…)

 

 

L’opticien du sport, un soutien pour le sportif

 

Le grand avantage pour un opticien du sport, c’est que son client va souhaiter compléter son équipement en entrant dans son magasin. Ses attentes sont hautes en terme de performance et de confort. Par ailleurs, les produits optiques vendus par un opticien sont des produits de spécialistes, qui n’entrent pas en concurrence avec le matériel vendu en magasin de sport.

 

Mais pour que l’opticien soit reconnu comme spécialiste du sport et recommandé, il faut qu’il se fasse connaître. Pour cela, le sponsoring, l’accompagnement d’événements sportifs est un excellent moyen de faire ses preuves et de présenter ses produits. Et les événements, ce n’est pas ce qui manque. Chaque week-end en France, une multitude de manifestations sportives sont organisées.

 

 

 

Autre possibilité : intervenir en club et proposer des bilans visuels et ainsi connaître les particularités de chacun afin d’y présenter ses produits. Pour devenir ce soutien sans faille, l’opticien doit être perpétuellement au fait des dernières innovations. Pour cela, il doit opérer une veille opérationnelle (et concurrentielle) constante.

 

Il faut rappeler qu’il n’y a pas que l’acuité visuelle qui est importante pour le sportif. Son confort et sa confiance en son équipement doivent être absolus. En ce sens, les verres photochromiques sont une innovation réelle pour le consommateur sportif. Elles lui permettent d’être serein durant ses entraînements et compétitions. D’autres points, comme la légèreté, sont également très importants.

 

Les smart glasses, futur lien d’une relation forte entre le sportif et l’opticien ?

 

Le marché des lunettes nouvelle génération laissera, sans aucun doute, une grande place au secteur du sport. Certaines marques ont déjà largement entamé ce virage. La possibilité d’avoir ses données en temps réel tout en restant concentré sur son terrain est un avantage non négligeable des paires de lunettes. Surtout par rapport aux montres connectées et aux smartphones. Une utilisation simple est essentielle, tout comme une ergonomie qui ne gênera pas l’utilisateur.

 

evad1

 

L’opticien du sport doit donc véritablement se pencher sur le sujet. Dans très peu de temps, aucun d’entre eux ne pourra se détacher d’un rayon réservé aux montures connectées. Le risque serait de se faire doubler par les magasins de sport spécialisés. L’opticien du sport doit conserver l’avantage de son expertise dans le domaine de l’acuité visuelle, ses compétences pour effectuer des bilans, tout en étant pionnier dans le marché des smart glasses. Pour cela, il devra connaître son sujet sur le bout des doigts, maîtriser les termes techniques du jargon sportif (VO2 Max, Allure, FCM…) pour expliquer les données proposées par les différents modèles de montures. Mais cela ne devrait pas être trop compliqué : après tout, lorsqu’on choisit d’être opticien du sport, c’est bien souvent parce que le sport nous passionne !

 

Ce levier très important des smart glasses est un virage très important à aborder pour les opticiens. En effet, il déterminera la capacité de ce dernier à se différencier, à prendre de l’avance sur la concurrence hors optique tout en le consacrant comme un vrai spécialiste des disciplines sportives.

 

 

L’opticien du sport, à l’heure où le nombre de pratiquants est en constante augmentation, revêt un rôle primordial dans le secteur optique. Consommateurs comme spécialistes seront dans une démarche gagnant-gagnant. Par ailleurs, la spécialisation dans le domaine du sport peut permettre, à l’heure où les difficultés à recruter sont belles et bien une réalité, de fidéliser une équipe soudée et unie autour d’une même passion.

 

Au final, les valeurs du sport se retrouvent à tous les niveaux et sont un excellent moyen de donner un coup de boost à sa carrière !

 

Sources : Essentiel de l’optique, les lunetiers sportifs.