Eyes-Road - Une autre vision de l'EDI > Dossier > Les Lunettes : un Phénomène à travers les Âges

Les Lunettes : un Phénomène à travers les Âges

lunettes-a-travers-le-temps

 

Depuis de nombreuses années, les lunettes représentent bien plus que de simples dispositifs médicaux ou accessoires de mode. Elles ont traversé le temps d’une multitude de manières, pour devenir incontournables. On change de lunettes parce que c’est nécessaire, et parce qu’on souhaite changer de tête, faire plus sage ou plus déluré. Bref, à l’aide de nos verres de corrections, on se redécouvre. Et nos lunettes, à travers les âges, ont servi à la fois par leur utilité et leur symbolique…

 

Les lunettes à travers les âges : un impondérable du look

 

Les lunettes sont devenues une partie déterminante de notre look, ce qui n’a pas toujours été le cas. Face aux différentes afflictions visuelles, on avait longtemps la « malchance » de devoir porter des lunettes. Mais le commerce et les nombreuses possibilités offertes par les designers lunetiers ont inversé la donne. Désormais, on passe un temps fou à trouver LA paire qui collera à notre personnalité ou nous ouvrira les portes du dernier look d’enfer !

 

lunettes-a-travers-le-temps9

@Pixabay

 

C’est à partir des années 1930 que les industriels commencent à vouloir créer une mode autour des lunettes. Certaines modèles phares, comme le célèbre modèle « aviateur » ou « Wayfarer » de Ray-Ban ou, voient le jour. Aujourd’hui, ce type de lunettes, un temps abandonné, est plus que jamais de retour sur le devant de la scène.

 

Les années soixante, englobées par le mouvement hippie, transformeront notre aperçu des petites lunettes rondes, (un modèle qui fut un temps celui de vieux savants rabougris), grâce à Lennon, Joplin, Morrison… Ces lunettes deviendront le symbole même d’un mouvement à la fois éphémère et particulier.

 

lunettes-a-travers-le-temps10

Les Ray-Ban Aviator, reconnaissables au premier coup d’œil @Pixabay

 

Une dizaine d’années plus tard, on cache ses yeux derrière d’épaisses lunettes noires, au design élancé et tape-à-l’œil, alors que dans les années 90, on fait place à la discrétion, avec des matériaux fins et discrets, des couleurs sans extravagances pour que nos lunettes se fondent sur notre visage.

 

Enfin, l’avènement d’internet et l’immense possibilité de se mettre en avant faire réagir les industriels. En effet, qui mieux que les clients peuvent parler de leurs lunettes et les mettre en avant ? Influenceurs, mannequins et même n’importe quelle personne lambda mettra en avant son choix de montures optiques et/ou solaires pour représenter (d’aucuns diraient donner l’illusion d’) une vie extravagante ou reposante, sérieuse ou délurée, mystérieuse ou extravertie.

 

Et à travers l’histoire ?

 

Difficile de dire par qui et d’où sont venues les premières lunettes. Aristote aurait été le premier à évoquer les problèmes de vision, principalement la myopie et la presbytie, mais ce n’est que plus tard qu’on trouvera le moyen d’utiliser des objets pour y pallier.

 

lunettes-a-travers-le-temps11

@Pixabay

 

Afin de grossir l’image de certains textes, Sénèque décrit l’utilisation de globes remplis d’eau. Ce pouvoir grossissant sera à l’origine des travaux d’Euclide et du scientifique arabe Alhazen sur l’utilisation de différentes lentilles pour favoriser la lecture.

Finalement, si on ne peut citer avec certitude l’inventeur des lunettes dites « modernes », on en trouve les premières traces en Italie, à la toute fin du XIIIème siècle.

 

C’est Sandro di Popozo qui les mentionnera sous ce nom en 1299 : « Je suis si altéré par l’âge que sans ces lentilles, que l’on appelle lunettes, je ne serais plus capable de lire ou d’écrire. Elles ont été récemment inventées pour le bénéfice des pauvres gens dont la vue est devenue mauvaise » dira-t-il.

 

L’arrivée de l’imprimerie aura pour conséquence une forte demande en lunettes. C’est ainsi qu’on développe les lunettes « pince-nez » puis « face-à-main » permettant de tenir avec une tige les deux verres.

 

Les lunettes, au joli nom anglophone de « Spectacles », sont nées.

 

lunettes-a-travers-le-temps12

@Pixabay

 

Pour se protéger, se reconnaître, s’affirmer, se différencier, voir autrement…

 

Dans « Le discours sur la méthode », René Descartes nous parle de son penchant pour la coquetterie du regard des femmes atteintes de myopie.

 

Les lunettes deviennent indispensables, et symboliquement, elles n’auront de cesse de nous dévoiler…ou non.
Le design optique peut commencer. Les limites sont supprimées.

 

Lunettes prismatiques pour pouvoir lire couché, lunettes kaléidoscopiques pour voir le monde différemment, lunettes intelligentes pour rester connecté, infrarouges pour voir la nuit…Peut-on encore douter de l’excellence de l’imagination que nous procure cet objet si simple et si puissant à la fois ?

 

Simple, la paire de lunettes ? Pas si sûr. En tout cas, elle peut remplacer une multitude de détails. Elle peut surtout affirmer une personnalité, nous lier inconsciemment à une personne, comme l’a brillamment montré la campagne de l’artiste minimaliste Federico Mauro :

 

lunettes-a-travers-le-temps

@Federico Mauro

 

L’art, ou comment exploiter ce potentiel énorme

 

Comment exploiter une symbolique toute particulière sans penser au 7ème art ?

 

Le cinéma a fait la part belle aux lunettes, offrant au spectateur un moyen astucieux pour jouer avec la symbolique qu’elles représentent, et que les metteurs en scène ont bien voulu décrire.

 

Arte nous en offre un petit aperçu dans son émission Blow Up :

 

 

Lunettes noires, répercutant la lumière, permettant de lire les émotions sur le visage reflété d’un interlocuteur…nos paires optiques ou solaires ont parfois su tenir le premier rôle avec entrain, tout en faisant notre bonheur.

 

Les genres très visuels, comme le steampunk ou la fantasy, ont également beaucoup utilisé la symbolique très particulière des lunettes. En effet, ces genres présentent souvent des personnages très nombreux et plutôt complexes, dont il est important de décrypter une partie de la personnalité (qu’elle soit la vraie ou celle qu’il essaie de dissimuler) au premier coup d’oeil.

 

Le Steampunk fait la part belle aux lunettes @Pixabay

 

Pour cela, les lunettes sont vraiment devenues l’accessoire indispensable des décors et costumes du cinéma.

 

La fabrication et l’utilisation d’objets pour mieux voir existe depuis la nuit des temps, mais nos lunettes modernes ont mis un certain temps pour sortir de terre. Depuis, l’imagination est allée bon train, et ces lunettes, d’abord dispositifs médicaux de plus en plus pratique, se sont imposés comme un accessoire essentiel de la mode, et peut-être celui qui reflétait le plus la personnalité de celui ou celle qui en porte une paire.

 

C’est notre façon de les porter, leur utilisation dans le temps et dans l’espace, leur complexité ou leur simplicité qui va les rendre mythiques et faire qu’on les adore ou qu’on les reconnaît au premier coup d’œil.

 

Quoiqu’il en soit, nos lunettes n’ont pas dit leur dernier mot et il faut s’attendre à ce qu’elles soient encore bien présentes, dans notre réalité comme dans notre imaginaire…