Eyes-Road - Une autre vision de l'EDI > Tout le Blog > Marketing de l’Optique > Opticiens : comment conseiller les enfants en boutique ?

Opticiens : comment conseiller les enfants en boutique ?

opticien-et-enfant4

 

Avec l’évolution constante de la myopie notamment, le besoin de lunettes intervient de plus en plus tôt. Plus jeune, la nécessité de renouveler les équipements est aussi plus forte, car la vue change rapidement. C’est ainsi que l’enfant est devenu une cible de choix qui se doit, autant que les parents, d’être satisfaite.

 

L’enfant chez l’opticien : plus qu’un suiveur, un décideur !

 

Fini le temps où les parents choisissaient les vêtements, les activités et…les lunettes de leurs enfants ! Révolue l’époque où le choix se portait simplement sur les formes et les couleurs ! L’enfant chez l’opticien comme partout dans la société du XXIème siècle, sait ce qu’il veut ou ne veut pas, et il le dit.

 

opticien-et-enfant

@Pixabay

 

Si, jusqu’à l’âge de quatre ans environ, il va s’exprimer essentiellement de façon sensorielle, les années qui vont suivre vont révéler une personnalité où la notion de choix est importante.

 

L’omniprésence de la publicité et l’avènement d’internet et des réseaux sociaux font des enfants des petits consommateurs, qui sont capables rapidement de citer des marques selon les catégories de produits.

 

Et surtout, il cherche quelque chose de nouveau : s’affirmer en tant que consommateur ! Là encore, la rupture avec une certaine époque est brutale : les enfants, à partir de sept ou huit ans, cherchent à être traités comme des consommateurs lambda, non comme des individus qui ne prendront aucune décision parce qu’ils ne possèdent pas de compte en banque.

 

 

opticien-et-enfant2

@Pixabay

 

Comment s’adapter ?

 

Vous l’aurez compris, si dans les années 80 et jusqu’au début du XXIème siècle, l’idée était de séparer le service et les besoins des enfants de ceux des adultes (corners voire magasins spécialisés), le mot d’ordre chez l’opticien, c’est désormais « famille. »

 

opticien-et-enfant4

@Pixabay

 

Un parallèle intéressant peut être effectué entre le début du XXème siècle, dans lequel les enfants scolarisés pouvaient venir au secours de leur parents analphabètes et le début du XXIème, où les enfants nés avec les technologies numériques vont aider leurs parents à se servir de leurs tablettes ou de leurs smartphones.

 

C’est donc un nouveau comportement qu’il faut adopter pour tenir compte du groupe famille. L’enfant, au fort besoin de renouvellement, devient un interlocuteur privilégié. Le service après-vente doit être généreux à son égard car il en est automatiquement un client au fort potentiel de ventes additionnelles.

 

Regrouper et non plus séparer les membres d’une même famille revient finalement pour l’opticien à créer une nouvelle différenciation qui n’avait pas lieu d’être quelques années en arrière.

 

Il faut en tout cas savoir le reconnaître : la reconnaissance des uns engendrera la fidélité des autres…

 

Source : Essentiel de l’Optique