Eyes-Road - Une autre vision de l'EDI > Tout le Blog > Santé > Traumatismes oculaires… Attention Danger !

Traumatismes oculaires… Attention Danger !

Traumatismes-oculaires-danger1

 

Coups, projections, poussière, insecte volant qui se niche à la surface de la cornée…Les traumatismes oculaires sont indénombrables. Ils peuvent aisément paraître bénins, ou être rapidement traités par quelques injections de collyre ou de gouttes. Pourtant, les conséquences peuvent être bien plus graves qu’il n’y paraît. Quelques précautions simples sont également à prendre pour éviter de se blesser.

 

Les traumatismes oculaires, un danger même sans douleur

 

Les urgences ophtalmiques recensent quelques 300 000 cas par an. Parmi eux, un sur six représente un cas de traumatisme oculaire. Les personnes les plus touchées sont les hommes entre 35 et 45 ans, les femmes âgées et les enfants de moins de 5 ans.

 

Il faut savoir que, souvent, s’il y a seulement une petite contusion, une douleur faible et qui passe avec le temps, ou même pas de douleur du tout, le risque n’en est pas moins réduit.

 

Traumatismes-oculaires-danger

 

En effet, un choc à l’œil, quel qu’il soit, peut provoquer des dégâts bien plus importants que ce que la douleur peut nous transmettre.

 

Il est donc préférable, dans ces cas-là, de tout de même faire ausculter son œil ou ses yeux touchés.

 

Bien entendu, s’il y a la moindre douleur, l’œil qui rougit, une baisse d’acuité visuelle constatée ou toute autre anomalie, l’examen ophtalmologique d’urgence est une obligation !

 

Cet examen permet, dans un premier temps, de traiter l’affliction ou de déterminer si le traumatisme n’a causé aucun dommage, mais aussi d’empêcher toute infection.

 

Traumatismes-oculaires-danger4

 

Car c’est là le premier risque. Un cas d’infection intraoculaire peut avoir des conséquences gravissimes pour l’œil.

 

C’est donc bien le traumatisme et non la douleur qui en résulte qui doit permettre de décider de la consultation.

 

Par exemple, un éclat très petit peut passer inaperçu en s’insérant à très grande vitesse dans l’œil et provoquer des dégâts considérables sur l’iris, le cristallin ou la rétine.

 

Une prévention à améliorer

 

Face à ces risques, les professionnels constatent qu’avec quelques règles simples de prévention, une bonne partie de ces accidents peuvent être évités.

 

On pense bien sûr aux lunettes de protection pour le bricolage, mais également à celles pour le sport, dont l’utilisation est loin d’être systématique.

 

Traumatismes-oculaires-danger2

 

Ces dernières évitent pourtant toute rencontre involontaire avec des branches ou des insectes, mais protègent aussi lorsque l’on pratique des sports de balles, tels le squash ou le badminton.

 

Nous vous proposons donc quelques unes de ces règles simples à transmettre à vos clients pour protéger leurs yeux face aux risques de traumatismes oculaires :

 

 

  • En cas d’ensoleillement, porter des lunettes de soleil contre les rayons ultraviolets, surtout au ski et à la mer, avec la réverbération. Sur une plage ou dans un endroit avec beaucoup de vent, porter des lunettes de soleil pour faire écran aux poussières et aux grains de sable qui volent. Retrouvez ici notre article sur la protection des yeux en plein été.

 

  • Lors de l’utilisation de produits chimiques ou sous pression, ne pas mettre son visage au-dessus, notamment pour les produits ayant des pictogrammes de danger.

 

  • L’ouverture des bouteilles de boissons gazeuses comme le cidre ou le champagne provoque régulièrement des accidents oculaires, facilement évitables en tenant la bouteille verticale avec le bouchon dirigé vers le plafond.

 

  • Dans les magasins, les enfants sont à surveiller pour éviter tout choc accidentel contre des crochets de présentation des produits qui se trouvent à hauteur de leurs yeux.

 

 

Et vous ? Avez-vous d’autres précautions à donner pour éviter les traumatismes oculaires ?