Eyes-Road - Une autre vision de l'EDI > Tout le Blog > Actualités > L’Optique en Pharmacie : une Mutation Inéluctable ?

L’Optique en Pharmacie : une Mutation Inéluctable ?

optique-en-pharmacie

 

Durant des décennies, avant de prendre leur indépendance, les opticiens se trouvaient en pharmacie. En effet, le port des lunettes était alors exclusivement un dispositif médical, pas encore un accessoire de mode (relire notre dossier sur les lunettes à travers les âges). Aujourd’hui, on trouve de plus en plus de corners de montures correctrices dans les pharmacies. Alors, ce retour à l’optique en pharmacie est-il inéluctable ?

 

L’optique en pharmacie : le consommateur est prêt !

 

Une récente étude a montré que 42% des français sont prêts à acheter leurs montures en pharmacie. Ce chiffre, non négligeable, montre que le pharmacien possède une crédibilité certaine en termes de service et d’expertise.

 

optique-en-pharmacie1

 

L’enjeu principal pour le consommateur, c’est surtout la proximité et le regroupement. Ainsi, ils sont déjà plusieurs à avoir pris le parti de se lancer dans le commerce de lunettes en pharmacie.

 

Le leader sur le marché, c’est Carré de l’Optique, mais d’autres existent également, avec une expérience certaine à la clé, comme Univers Pharmacie, qui propose également des dispositifs optiques.

 

Plus récemment, Optic 2000 a également investi le prometteur marché de l’optique en pharmacie en s’alliant avec Otiko. Alain Afflelou lui, a choisit de proposer ses montures Happy View en pharmacie, afin que cela n’impacte pas ses franchisés.

 

Un marché soumis aux innovations

 

S’il s’agit d’un retour aux sources, vendre en pharmacie ne signifie pas uniquement vendre de manière traditionnelle. De nombreuses façons d’acheter des lunettes en pharmacie existent désormais, notamment grâce au digital.

 

Et oui ! Si les rayons « physiques » sont encore les plus nombreux, l’innovation digitale n’a pas manqué son entrée dans la pharmacie !

 

optique-en-pharmacie2

 

Bornes connectées, opticien à distante, cabines digitales…d’autres solutions existent, révélant ainsi l’envie de proposer toujours plus de services au consommateur.

 

Etudes de marché nécessaires pour les pharmaciens

 

Cependant, il est nécessaire, avant de lancer un corner optique dans sa pharmacie, de s’assurer de plusieurs conditions, notamment d’une fréquentation suffisante et régulière. Carré de l’Optique propose d’ailleurs une solution clé en main, avec étude de marché complète avant de se lancer.

 

optique-en-pharmacie3

 

Il est aussi grandement nécessaire de s’inquiéter du statut du stock (dépôt-vente ou à la propriété du pharmacien), du pourcentage du chiffre d’affaire reversé, ou encore bien entendu, de la qualité du matériel fourni.

 

Voici quelques informations sur les différentes offres proposées :

 

  • Carré de l’optique (Unilens) : corner de 15 à 20 m2, 300 à 600 montures exposées, ticket d’entrée de 70 000 à 90 000 € HT. Le point d’équilibre pour rentabiliser l’investissement matériel est atteint autour de 1,6 paire de lunettes vendue par jour.
  • Zoom+ (WebOptician) : corner de 10 m2, exposition de 650 montures, installation à partir de 800 € HT par mois pendant 7 ans. Équilibre à 30 paires par mois.
  • Tout l’univers de l’optique (Univers Pharmacie) : corner de 20 à 30 m2, 800 à 1 000 montures exposées, installation à partir de 30 000 € HT. Équilibre à 1,5 paire par jour.
  • Optic & Price (Direct Labo) : corner de 8 m2, exposition de 300 montures, installation pour 500 € HT par mois pendant 5 ans. Équilibre à 3-4 paires par mois.
  • L’Opticien selon Evioo : cabine de 5 m2, 5 000 montures en essayage virtuel en réalité augmentée, installation pour moins de 30 000 € HT. Équilibre à 1 paire par jour de présence de l’opticien.
  • Otiko avec Optic 2000 :présentoir de 70 à 140 cm de long, 100 montures exposées, ticket d’entrée de 1 750 € HT pour le pharmacien et autant pour l’opticien Optic

 

Face à une offre grandissante, et soumise aux innovations technologiques, l’optique en pharmacie semble donc avoir de beaux jours devant elle. À suivre…

 

Sources : Essentiel de l’Optique, Opticien-Presse.fr, lepharmaciendefrance.fr